Contact
News2022-05-04T22:19:59+02:00

News

Nouvelles

TwingTec

En 2018, la Chambre d'économie publique du Jura bernois proposait de doter la région d'une stratégie économique pour 2030.

Le Jura bernois suit sa stratégie économique 2030

11. avril 2022|

En 2018, la Chambre d'économie publique du Jura bernois proposait de doter la région d'une stratégie économique pour 2030.

Les enjeux de la 4eme revolution industrielle

7. avril 2022|

Les enjeux de la 4ème révolution industrielle La quatrième révolution industrielle qui s’annonce est déclenchée par la transformation numérique, par la fusion des technologies qui gomme les frontières entre les sphères physique, numérique et biologique. Elle se caractérise par une production de données sans précédent et les moyens de les traiter par le machine learning. Les enjeux sont nombreux et peuvent parfois être effrayants. Le remplacement de l’homme par des robots est-il le pas suivant de l’automation, ou au contraire une collaboration homme-machine peut-elle mener à l’intelligence augmentée? Chaque révolution industrielle a été la conjonction de plusieurs technologies et a généré d’immenses changements. La première a vu l’avènement de l’imprimerie et de la machine à vapeur. Elle a permis la mécanisation de la production. La seconde a quant à elle vu naître le téléphone et l’automobile ainsi que la production de masse. La troisième qui a vu l’arrivée d’internet et des technologies de l’information a débouché sur l’automation. Le Jura Bernois a trouvé sa place tout au long de ces révolutions; de la mécanisation à l’automation en passant par la production de masse. Il est donc bien préparé pour affronter les défis qui se présentent. Ils sont difficiles à appréhender tant le rythme est élevé. Par exemple, l’avènement des plates-formes ouvre des nouveaux modes de consommation et des exigences au niveau de l’innovation, de la collaboration, des formes d’organisation et de la transparence. Une nouvelle énergie à chaque révolution Une nouvelle source d’énergie a aussi participé à chacune des révolutions industrielles: le charbon, puis le pétrole (et l’électricité) et enfin le nucléaire pour les trois premières. Les énergies renouvelables sont certainement celles qui vont jouer le rôle principal de cette quatrième révolution industrielle. Là aussi, les enjeux sont de taille avec des énergies renouvelables décentralisées qui sont – par nature – intermittentes. La vision et les innovations sur lesquelles a été créé le Swiss Energypark devraient lui permettre de jouer un rôle dans cet avenir en construction. En effet, annuellement, la production d’énergie renouvelable couvre plus de 90% des besoins de cette zone. Cette situation est celle dans laquelle tous les pays signataires des accords de Paris espèrent se trouver dans trente ans. Les enjeux ont été définis dans le rapport concernant la consommation d’électricité qui a été publié en mai 2021 par le Conseil fédéral. L’évolution de la distribution passera par le stockage, par le couplage des secteurs ainsi que par la gestion de la demande. Le Stockage Le stockage est sans doute une des pistes les plus intéressante à explorer pour participer à l’harmonisation des flexibilités de production et de consommation. Une mobilisation de moyens sans précédent est levée afin de trouver des solutions. Le Swiss Energypark participe à la recherche de solutions de stockage notamment au travers d’un consortium de recherche regroupant une trentaine d’entreprises et d’institutions académiques qui ambitionne de créer une économie circulaire autour des batteries. Ce projet a été soumis dans le cadre d’un appel Flagship InnoSuisse. Il est en cours [...]

Swiss Energypark – un mix énergétique unique en Suisse

7. avril 2022|

Swiss Energypark - un mix énergétique renouvelable, régional et décentralisé unique en Suisse. L’année dernière, le Swiss Energypark a enregistré une production de 125 GWh d’électricité renouvelable, régionale et décentralisée. Ainsi 78 % de la consommation totale d’électricité de cette partie de l’arc jurassien a été couvert avec de l’électricité locale et durable. Cette autonomie - un peu plus faible que celle de ces dernières années – s’explique par un consommation historiquement élevée qui atteste de la reprise de l’industrie. Le Swiss Energypark initié en 2016 par BKW et les cantons de Berne et du Jura, couvre une surface de 282 km2 presque équivalente à celle du canton de Genève, alimente de nombreuses entreprises et environ 21'000 habitants. Dans cette zone en 2021, il a été produit environ 125 GWh de courant d'origine renouvelable alors que sur la même période, la consommation totale s'est montée à 161 GWh, l'autonomie globale annuelle a été d'env. 80%. Les installations éoliennes de JUVENT, solaires de Mont-Soleil, l'usine hydroélectrique de La Goule injectent leurs productions électriques dans le réseau de la Société des Forces électriques de la Goule. Toutes ces infrastructures sont regroupées au sein du Swiss Energypark. Ensemble, elles constituent une région pilote qui joue le rôle de laboratoire en conditions réelles dans la transition énergétique. Ce dernier permet de tester et d’implanter des solutions qui visent à augmenter l’autoconsommation à l’échelle d’un réseau électrique.   Une augmentation des installations photovoltaïques sans précédent ! Le développement de la production d’énergie solaire privée a augmenté de plus de 15% en 2021 dans le réseau de la Société des Forces électriques de la Goule. Cette augmentation correspond à la tendance observée en Suisse avec des installations PV représentant la plus grande puissance annuelle jamais installée depuis le début du recensement en 1984.   Une météo inhabituelle et radicale en 2021 Si l’année 2020 a été uniformément généreuse en soleil, il en va différemment de l’année 2021. En effet, la saison estivale a été l’une des plus pluvieuse depuis le début des mesures avec environ 40% de précipitations en plus par rapport à la moyenne. L’automne – au contraire – a été sec et ensoleillé avec environ 40% de précipitations en moins. Le lien entre les conditions météorologiques et la production d'énergies renouvelables est direct. La production photovoltaïque est très proche de la moyenne de ces 30 dernières années. Pour la centrale solaire de Mont-Soleil, elle atteint 540'000 kWh et représente la consommation annuelle de 120 ménages. Ce sont des performances remarquables pour une installation en service depuis 30 ans ! La production hydroélectrique annuelle de la Goule sur le Doubs a quant à elle été soutenue par les fortes précipitations et a atteint 23 GWh. Cette production est proche de la moyenne des 10 dernières années et a permis de couvrir les besoins de plus de 5100 ménages. Pour terminer, la production d'énergie éolienne de JUVENT est encore une fois au-dessus du budget (+11%) pour atteindre env. 78 GWh. 2021 n’a pas non plus [...]

Blockchain et virage énergétique II

6. avril 2022|

Blockchain et le virage énergétique La blockchain pourrait participer de manière significative au virage énergétique. En effet, les dernières générations de blockchain proposent des outils – tels que les contrats intelligents – qui permettent une efficacité, une transparence et une rapidité nécessaires dans l’évolution du secteur électrique afin d’atteindre les objectifs de la stratégie énergétique 2050. Pour rappel, une blockchain est une base de données numérique immuable, transparente et souvent décentralisée. C’est un moyen d’enregistrer les transactions de manière à ce que tout le monde puisse les voir, mais que personne ne puisse les modifier. Ces bases de données sont la technologie sous-jacente qui rend la cryptomonnaie possible, mais elles peuvent faire beaucoup plus. Les blockchains ont le potentiel d’être l’une des technologies les plus disruptives à émerger depuis longtemps. Le Bitcoin et la naissance de la blockchain Le moment le plus important de l’histoire de la blockchain s’est peut-être produit en 2008 avec l’émergence du bitcoin. Quelqu’un, sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, a publié un livre blanc décrivant le bitcoin, une monnaie numérique reposant sur la technologie blockchain. Début 2009, le bitcoin a été officiellement lancé, devenant la première cryptomonnaie établie et la première application blockchain importante. Ethereum et les contrats intelligents Le prochain tournant dans la technologie blockchain a eu lieu avec le lancement d’Ethereum en 2015. Ethereum apporte deux innovations cruciales: les contrats intelligents et les DApps. Les contrats intelligents sont des accords autogérés qui prennent effet automatiquement après un événement spécifique, comme une date d’expiration ou un transfert d’argent. Ces outils ont permis de concevoir et de mettre en oeuvre des processus blockchain en dehors de la cryptomonnaie. Ces processus, appelés DApps, ou applications décentralisées, ont élargi les possibilités offertes par les blockchains. Les blockchains étant capables de bien plus que de supporter des transactions en cryptomonnaies, le développement d’applications blockchain est entré dans une nouvelle ère. Il existe aujourd’hui plus de 3 000 DApps sur Ethereum, allant des jeux aux solutions de sécurité en passant par les services financiers. Ethereum n’est pas non plus la seule plateforme blockchain qui permet désormais les contrats intelligents. C’est grâce à cette innovation que la blockchain a pris son envol pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. La blockchain aujourd'hui Aujourd’hui, la plupart des applications blockchain tournent encore autour des cryptomonnaies, mais pas toutes. Les entreprises du monde entier et de tous les secteurs d’activité s’éveillent au potentiel de cette technologie. L’un des domaines où l’adoption de la blockchain connaît la plus forte croissance aujourd’hui est le secteur financier. Le secteur privé n’est pas le seul à adopter la blockchain. Certains gouvernements étrangers, comme Singapour et la Chine, ont investi massivement dans cette technologie, dans l’espoir de renforcer leur sécurité et leurs finances. Quel est l'avenir de la blockchain? Le monde n’en est encore qu’aux premiers jours de l’histoire de la blockchain. Les pays pourraient l’utiliser dans les déclarations fiscales pour accroître la sécurité et réduire la [...]

Wood Wide Web II

6. avril 2022|

Le Wood Wide Web peut-il inspirer le réseau électrique du futur? La nature a mis au point des solutions époustouflantes durant des centaines de millions d’années. Elle est une fantastique source de savoir et de connaissances. Il faut s’en inspirer et traduire ses enseignements à différentes échelles et dans différents secteurs. Le biomimétisme et la bioinspiration peuvent apporter des solutions surprenantes. Elles sont parfois applicables, parfois utopistes… La nature est une source immense de savoir et de connaissances. Dans le contexte de l’urgence climatique, les solutions mises au point par la nature présentent deux caractéristiques remarquables. La nature ne fait jamais de déchet! Les feuilles tombent et sont dégradées par des insectes, des micro-organismes, etc. Ces derniers se développent à leur tour avant de servir de nutriments aux arbres, créant ainsi une «économie circulaire». La nature a mis au point des solutions durables et résilientes. «Nous menons un combat contre la nature. Si nous le gagnons, nous sommes perdus!» nous dit Hubert Reeves. La nature a des capacités de résilience bien meilleures que les nôtres; elle trouvera sans doute une voie pour reconstruire un équilibre avec ou sans nous… La bio-inspiration et les énergies renouvelables... Les éoliennes profitent naturellement des études liées à l’aéronautique. Au cours de cette dernière décade, une large gamme de recherches ont été menées. Les baleines à bosses ont une grâce, une précision et une fluidité dans leurs mouvements. Leurs nageoires possèdent des bords festonnés – appelés tubercules – qui minimisent les turbulences. Appliquées à des pales d’éoliennes, elles améliorent le rendement jusqu’à 20% dans certaines conditions. Un autre exemple nous vient des chouettes. En effet, les nuisances liées au bruit des éoliennes ont poussé un professeur de mathématiques de Cambridge à s’intéresser à ces volatiles. Son enquête lui a permis de déterminer que les ailes – lors du vol – deviennent duveteuses et que les bords d’attaque et de fuite ont des propriétés différentes. Ces caractéristiques expliquent le vol silencieux des chouettes. Le premier prototype de matériau a permis une réduction du bruit de 10 dB sans altérer le rendement de l’éolienne. Ce type d’approche peut laisser croire que les solutions existent et qu’il «suffit» de relier les points! Certainement… mais ce n’est pas toujours aussi simple! Passablement de solutions ne passent pas la rampe de l’industrialisation ou du retour sur investissement.   Les énergies renouvelables: une transition, deux défis La transition énergétique se déroule en deux phases. La première consiste à couvrir une partie des besoins par la production d’électricité d’origine renouvelable – donc liée aux conditions météorologiques. La seconde est d’arriver à consommer cette production au moment où elle a lieu; ou alors d’apprendre à la stocker. Trois approches permettent d’augmenter l’autarcie: l’intégration d’éléments physiques (par exemple des batteries), d’éléments digitaux (par exemple des blockchains pour faciliter les transactions d’une production décentralisée) ou des changements de comportements. Bien que l’enjeu soit le même pour un privé et pour un réseau électrique, les solutions sont [...]

Die Herausforderungen der 4. industriellen Revolution

14. janvier 2022|

Jede industrielle Revolution war die Verbindung mehrerer Technologien und hat immense Veränderungen hervorgebracht.

Blockchain und die Energiewende

14. janvier 2022|

Die Blockchain-Technologie wirkt sich auch auf die Energiewende aus und bietet spannende Lösungen.

Ein einzigartiges Labor unter realen Bedingungen

14. janvier 2022|

Der Swiss Energypark ist ein einzigartiger Ort, um neue Produkte unter realen Bedingungen zu testen.

Le Jura bernois suit sa stratégie économique 2030

24. décembre 2021|

En 2018, la Chambre d'économie publique du Jura bernois proposait de doter la région d'une stratégie économique pour 2030.

Aller en haut